Le Career Center UHII de Casablanca a accueilli les lauréats FME volontaires pour un séminaire Employabilité de 2 jours

Organisé par M.Mohcine HAFID, Coordinateur des Programmes et Responsable Insertion Profesionnelle & Employabilité de la FME et M. El Mekki LAZBAR, Conseiller d’Orientation et Chargé de la Coordination de Career Center, le séminaire Employabilité a débuté ce matin dans les locaux du Career Center de l’Université Hassan II de Casablanca (UHII).

Le Career Center a pour principal objectif de soutenir les étudiants dans leur développement personnel mais aussi professionnel: en leur enseignant des stratégies, des compétences qui leur seront utiles pour se développer dans le monde professionnel.

Ce séminaire a été proposé aux lauréats de la Fondation Marocaine de l’Etudiant en recherche d’emploi active ou encore en stage, afin de les accompagner pour une insertion professionnelle réussie. Au titre de l’année 2016-2017, près de 130 étudiants ont été diplômés.

Trois ateliers ont ainsi été organisés pour un premier groupe de lauréats FME volontaires ce jeudi 6 et vendredi 7 septembre 2017:
– “Se connaître pour définir un projet professionnel sur-mesure”
– “CV et lettre de motivation”
– “L’entretien d’embauche: se préparer”

Nous remercions notre Partenaire Career Center et plus particulièrement M. El Mekki Lazbar pour son expertise.

Tutorat professionel Wafasalaf: les étudiants bénéficiaires conviés à la conférence d’Hassan BARAKA, athlète de haut niveau

Wafasalaf a organisé ce jeudi 7 septembre 2017, à 17h une conférence sur « La Force de l’Echec » animée par M. Hassan BARAKA, le plus jeune nageur mondial à rallier les 5 continents à la nage et le 1er marocain à courir 7 marathons en 7 jours consécutifs sur 7 continents.

Cette conférence a été l’occasion de faire découvrir son 1er ouvrage sur le dépassement de soi et la persévérance sous le titre « la force de l’échec », où il décrit avec beaucoup d’émotions ses réussites et passages difficiles.

Dans le cadre du programme de Tutorat, dont Wafasalaf est l’un des principaux partenaires, les jeunes tutorés de la Fondation Marocaine de l’Etudiant accompagnés tout au long de leur cursus par les cadres de Wafasalaf, ont été invités gracieusement à cette rencontre durant laquelle Hassan BARAKA a pris la parole afin de sensibiliser les jeunes sur l’importance de la persévérance et la détermination. Des valeurs qui réconfortent nos étudiants dans leur parcours académiques parfois exigeants. Ce partage d’expérience leur apporte toujours plus de confiance et de clés pour leur avenir.

Un grand merci à notre Partenaire Wafasalaf, et en particulier à Mme Laila MAMOU pour son engagement auprès de nos jeunes,

Les nouvelles promotions de FME Excellence et FME Mérite font leur rentrée à la Fondation

Mardi 29 août, les 19 bacheliers sélectionnés pour intégrer deux des programmes Takafoul (FME Excellence et FME Mérite) se sont réunis afin de devenir officiellement bénéficiaires de la FME.

Ce premier moment d’échanges et de partage a été entre autres, l’occasion de comprendre le rôle de la Fondation, de rencontrer l’équipe FME et les autres bénéficiaires, et de prendre connaissance des engagements mutuels de chacun.

La rencontre a débuté avec les discours d’accueil de M.Hicham CHAFAI, président de la commission Sélection, et de M. Mahdi BOUZIANE, directeur exécutif. Attentifs aux conseils prodigués pour une poursuite d’études formatrice et réussie. Les boursiers ont aussi pris connaissance des outils mis à leur disposition au sein de la Fondation, à l’instar de la plateforme d’e-learning linguistique Altissia, ou encore des séances de coaching professionnel dispensés dans les grandes villes du Maroc, grâce à la présentation de Mme Asma EL MAAROUF, Chargée de ces programmes de Bourses.

Concours Français 2017 pour les CPGE : les étudiant(e)s de la FME racontent leurs expériences

Pour l’année 2016-2017, 8 étudiant(e)s en deuxième année de classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE), qui avaient brillamment réussi les écrits des concours, se sont rendus en France pour passer les épreuves orales (à l’exception de 2 d’entre eux qui ont aussi passé leurs écrits à Valenciennes).

Issus principalement de classes préparatoires publiques de Beni Mellal, Casablanca, Marrakech, Safi et Tanger, cinq étudiants étaient en CPGE Mathématiques et Physique (MP), un en Physique et Sciences de l’Ingénieur (PSI), un en Technologie et SciencesIndustrielles (TSI) et une étudiante était en CPGE Économie et commerce option technologique (ECT).

Lorsqu’on leur demande ce qui les a le plus stressé pour les oraux, les 8 étudiant(e)s évoquent la gestion du temps lors des épreuves. “Les oraux sont pleins de surprises, pour les maths et la physique par exemple on peut tomber sur un exercice difficile alors que d’autres auront des exercices plus faciles, c’est tuant ! Cela et ça aggrave notre stress!“, commente un des boursiers. “J’avais peur d’échouer, j’avais des doutes sur mon niveau. C’est assez déstabilisant mentalement lors des oraux“, rajoute un autre.

Et une fois le stress évacué, nos étudiant(e)s ont vite retrouvé leurs moyens et ont apprécié leur séjour en France, à Paris et région parisienne pour la plupart, ou encore Grenoble. Les meilleurs moments de leur séjour ont été “la fin des oraux” : “l’occasion de rencontrer ma famille (mon frère qui vit en France et que je ne vois pas souvent) et mes amis de prépas“, racontre l’un d’entre eux. Pour d’autres, c’était l’occasion de faire du tourisme : “les deux derniers jours, je n’avais aucune épreuve donc j’en ai profité pour visiter Paris, avec le Musée du Louvre, les Champs-Elysées…”. Certains ont pris plaisir à “passer les épreuves des Mines”, ou encore”lors de mon TIPE, l’épreuve de présentation des travaux d’initiative personnelle encadrés”.

Ce qui a été surprenant lors de ce séjour, pour certains ce fut “le comportement des gens, la bienveillance, la sécurité, la propreté, les espaces verts et le transport commun“, Un de nos boursiers relève surtout le coût de la vie : “lors de mon séjour à Paris, j’ai était surpris par le niveau difficile de vie, le coût de la vie. C’est vraiment difficile de gérer les achats pour un étudiant !“.

 

[Témoignage] Hicham BENKACHOUD “La FME concrétise vos ambitions”

J’ai été diplômé d’un bac Sciences SVT en 2013 avec une mention bien. J’ai été très heureux lorsque j’ai trouvé mon nom sur la liste des candidats sélectionnés pour la bourse de la Fondation Marocaine de l’Etudiant. J’ai senti le goût de la réussite, grâce aux efforts que j’ai fait durant la période du lycée ainsi que les efforts de ma famille pour me pousser toujours plus haut.

C’est grâce à la FME que j’ai pu passer plusieurs concours sur Agadir et Casablanca, et j’ai finalement accédé à l’une des meilleures universités privées au Maroc: l’Université Mundiapolis de Casablanca. J’ai passé deux ans de Classe Préparatoire Intégrée et j’ai été major de ma promotion. Ensuite, j’ai intégré la première année du cycle d’ingénieur commun, et maintenant je suis en deuxième année cycle d’ingénieur filière informatique et l’année prochaine je préparerai mon PFE.

La FME m’a aidé beaucoup dans mon parcours universitaire, grâce à son soutien financier et moral (grâce au parrainage). J’ai même pu compter sur la Fondation pour financer ma participation à une compétition étudiante en Allemagne en mai 2016.

Je tiens à remercier vivement la Fondation Marocaine de l’Etudiant et toute l’équipe qui nous permettent de concrétiser nos ambitions.

[Témoignage] Fatima Ezzahra ER-RAJI

Poursuivre mes études dans une grande université telle que Mundiapolis, c’était un rêve inaccessible pour une personne comme moi, à cause du manque de moyens financiers et les obstacles auquel j’ai du faire face, étant d’une condition sociale défavorisée et donc très modeste.

Après l’obtention de mon bac, alors que j’allais m’inscrire à la faculté, la baraka a frappé à ma porte: la Fondation Marocaine de l’Étudiant m’a sélectionné pour une bourse d’étude et m’a permis de bénéficier d’une place pédagogique dans une école professionnelle dans laquelle j’ai étudié 2 ans.

J’ai obtenu le diplôme de Technicien Spécialisé Analyste en Marketing mais le contrat que j’avais signé avec la FME est malheureusement arrivé à échéance. Ces deux années que j’ai passé sous l’accompagnement de la FME m’ont donné envie de poursuivre mes études, et d’être confiante et ambitieuse. Raison pour laquelle j’ai demandé une  prolongation de bourse pour pouvoir continuer mon parcours, et avoir encore plus d’accompagnement (grâce au coaching et au renforcement des langues grâce à des cours en ligne via Altissia).

Une seconde chance est apparue dans mon parcours : c’est le partenariat de la FME avec la Fondation ATOZ, qui m’a permis d’aller jusqu’au bout de mon rêve en intégrant une des plus grandes Universités au Maroc: Mundiapolis.

Aujourd’hui, je suis en Master II Finance. Et c’est au cours de ma dernière année au sein de la FME comme bénéficiaire, que je prends ce moment crucial pour exprimer la profondeur de mon immense gratitude et l’ampleur de ma reconnaissance pour tout ce qu’elle a fait pour moi. Je prends aussi l’occasion de remercier infiniment la Fondation ATOZ, pour son soutien financier et l’entreprise LTCO (partenaire d’Atos au Maroc) pour son accueil lors de mon stage rémunéré.

Pour finir, la FME & la fondation ATOZ ne m’ont pas seulement aidée à réaliser mon rêve, mais c’est aussi celui de ma mère. Son dernier souhait avant sa mort: ” Benti [ma fille], poursuis tes études”.

[Témoignage] Hassan HAMARRASS

J’ai été diplômé d’un bac science physiques en 2013 avec mention très bien, j’ai, à cette date, beaucoup hésité dans mes choix post-bac mais quand j’ai trouvé mon nom sur la liste des candidats sélectionnés pour la bourse de la Fondation Marocaine de l’Etudiant, ça a été le déclic. J’ai été touché droit au cœur puisque c’était la preuve que je n’étais  pas le seul à croire en moi et en mes capacités, je me suis  senti  immensément  chanceux d’avoir été choisi, j’ai donc passé le concours pour entrer à l’université Mundiapolis Casablanca, que j’ai réussi brillamment. 

Aujourd’hui, je suis actuellement en 4ème année en génie industriel. Je ne saurai exprimer adéquatement toute la gratitude que j’éprouve présentement à l’immense appui que représente la FME, cette fondation qui est un exemple et un bel hommage à l’éducation universitaire.

La FME a remplacé d’une manière remarquable le rôle de parents au quotidien, j’ai été hébergé et nourri grâce à une bourse mensuelle, et je bénéficie d’un encadrement pour ma future vie professionnelle.

J’envisage maintenant de réaliser des stages pour m’intégrer dans le domaine qui exige une concentration entière tant sur la théorie que sur la pratique.

[Témoignage] AMHIM Majda

Je m’appelle AMHIM Majda, et j’ai 20 ans. J’ai obtenu mon bac Sciences physique avec mention Très bien en 2014. Actuellement, je suis  étudiante en 3éme année génie électromécanique à l’institut Polytechnique Privée de Casablanca (IPPC).

C’est grâce à mon père que j’ai eu la chance de devenir bénéficiaire de la Fondation Marocaine de l’Etudiant. Mon père a toujours la curiosité de chercher, de connaître et  d’apprendre. Et c’est par hasard, qu’il a vu l’annonce des candidatures pour les bourses d’études de la Fondation Marocaine de l’Etudiant sur le site Tawijhnet et il a pris en charge mon inscription. J’étais admise comme boursière de la FME dans le programme de la bourse Mérite.

J’ai toujours rêvé d’être ingénieur, et avec la FME j’ai pu réaliser mon rêve. J’étais admis à IPPC en génie électromécanique et actuellement je suis en 3éme année. Il me reste encore une partie pour accomplir et réaliser totalement mon rêve: poursuivre mes deux années au Canada ou dans une école supérieure réputée à l’étranger.

Ensuite, je veux remercier la Loterie Nationale pour la prise en charge de mes études et pour leur soutien financier et moral.

Finalement je tiens à remercier une nouvelle fois la FME pour leur soutien financier et moral.

[Témoignage] Oumaima JAABOUKA, “merci sincèrement”.

Si on essaye de compter le nombre de fois où  l’on prononce le mot “merci” par jour, ça durerait une éternité, mais à vrai dire, un “merci” n’est appréciable que s’il est réellement sincère, et c’est mon cas aujourd’hui.
Je suis Oumaima JAABOUKA, étudiante en deuxième année à l’école nationale de gestion et de commerce de Settat et une boursière chanceuse de la Fondation Marocaine de l’Etudiant, qui grâce à des donateurs généreux et bienveillants comme la Fondation JUNICLAIR et qui permettent de bénéficier d’une bourse d’études et d’un accompagnement moral et pédagogique. Ce sont des gens qui, en général, n’attendent rien en échange de leur aide, juste de recevoir de bons résultats de la part de ses étudiants bénéficiaires.
Cette bourse a allégé mon fardeau financier me permettant donc de mettre davantage l’accent sur l’aspect le plus important de l’école: l’apprentissage.
Fondation Marocaine de l’Etudiant: votre générosité m’a inspirée pour aider les autres et ainsi, redonner à la communauté. J’espère qu’un jour je serai en mesure d’aider les étudiants à atteindre leurs objectifs tout comme vous l’avez fait pour moi.

[Témoignage] Hayat LAGLAOUI – Devenir Ingénieure, mon rêve rendu possible grâce à la FME et à la Fondation Juniclair

Je m’appelle Hayat LAGLAOUI et je suis originaire de la région El Kelaa Des Sraghna avec ma famille qui est très pauvre et modeste. Pour changer cette situation difficile,  j’ai pris comme décision de vie de poursuivre mes études et de devenir Ingénieur Mécanique dans le but de sauver l’avenir de mes petites sœurs et de mon petit frère.

Après avoir obtenu mon baccalauréat avec mention très bien, je n’ai pas pu passer tout les concours d’inscription aux grandes écoles d’ingénieur à cause d’un manque de moyens financiers. Et donc je n’ai pas réussi les concours que j’ai passés. Je n’avais qu’un seul choix: intégrer la Faculté des Science à Marrakech même si c’était très loin de mon projet de devenir ingénieur.

Heureusement pour moi, j’ai trouvé la Fondation Marocaine de l’Etudiant qui m’a tendu la main et a ravivé l’espoir d’atteindre et de concrétiser mon rêve.

La FME m’a offert une place pédagogique gratuite dans une Ecole supérieure d’iIngénierie Polytechnique à Agadir rattachée à l’Université Internationale UNIVERSIAPOLIS  et une bourse de vie chaque mois, un PC portable et un accès gratuit à une plateforme pour améliorer mon niveau en français en anglais Altissia..

Un grand Merci à la FME et la Fondation Juniclair qui m’ont offert la chance de réaliser mes rêves.