Mohamed EL ABRIDI

Raconte-nous ton parcours ? Je me revois encore en ce début d’été 2012, avec un choix à faire qui allait tout changer dans ma vie. Oser l’aventure individuelle et partir en France à 17 ans, ou rester pour deux ans de classes préparatoires en plus à Rabat dans le confort de mon pays et de ma famille. Si l’opportunité de la Bourse FME-FOCP ne s’était pas présenté, j’aurai fini par choisir de rester, du moins pour 2 ans de plus, principalement parce que j’étais conscient que ma famille ne pouvait pas se permettre financièrement de m’envoyer en France aussi jeune.

Que t’as apporté la FME à travers son programme avec la Fondation OCP ? La Fondation OCP et la FME ont osé placer leur confiance en un jeune bachelier marocain, certes brillant, mais qui dès lors n’avait encore rien prouvé et qui s’apprêtait à partir vers l’inconnu pour 2 ans de classes préparatoires. Ils m’ont permis de croire en moi et en mes rêves pour que je me retrouve 5 ans après dans une des meilleurs écoles d’ingénieurs en France, l’« Ecole Centrale Paris », et surtout et c’est plus important encore, m’ont permis de construire mon projet professionnel et personnel en m’évitant d’être conditionné par des contraintes financières ou techniques, en m’offrant l’accompagnement humain, financier et logistique nécessaire pour que je sois autonome et que je puisse profiter en totale indépendance d’une vie étudiante riche, épanoui, et tourné vers l’avenir.

Aujourd’hui je réalise la chance que cette bourse m’a offerte. Aujourd’hui, après avoir vécu, étudier et travailler en France, au Chili et au Brésil, après avoir étudié et travaillé en français, en anglais et en espagnol, je suis un jeune élève ingénieur tourné vers l’avenir, vers l’international et vers une carrière professionnelle que je me suis permis de construire uniquement sur mes compétences, mes projets et mes ambitions.

Je crois que je ne pourrai jamais remercier assez cette fondation qui m’a permis, à juste 22 ans, d’avoir un parcours aussi épanoui, aussi aboutit et surtout, de croire en moi et en l’avenir. Elle m’a permis de grandir en tant que jeune étudiant, de prendre mes responsabilités et ma vie en main et de m’épanouir et faire mes propres choix professionnellement, académiquement et surtout faire mes propres choix de vie.

Que fais tu aujourd’hui ? Je suis actuellement en année de césure où je viens d’effectuer un stage de 7 mois en Amérique Latine au sein de PSA Peugeot Citroën, avant de revenir l’année prochaine pour une dernière année à l’école et puis intégrer le marché du travail.

Cette chance je l’ai eu parce que je la méritai. Cette bourse et ce programme d’accompagnement ne reconnaît qu’une seule logique, celle du mérite, et avoir un tel dispositif dans notre pays ne peut qu’être prometteur pour l’avenir et une source de motivation pour tous les jeunes, quel que soit leurs origines, leurs rêves et leurs ambitions, leur situation familiale et financière. Croire en l’avenir c’est possible !

Un conseil pour les futurs boursiers ? La FME-FOCP, et de manière générale la FME avec tous ses programmes de bourses, te permettent d’avoir les clés de ton destin en main. Ils sont là pour t’accompagner, t’aider et te permettre de construire ton projet de vie comme tu l’entends, en poursuivant tes rêves et tes ambitions.

Osez croire en vous, en vos chances et en vos ambitions, et postulez pour un des programmes de la FME qui vous convient le plus !!

Merci beaucoup Mohamed pour ton retour d’expériences, nous te souhaitons le meilleur pour la suite ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *